l'aventure en famille

Cochabamba suite

Nous sommes restés environ une semaine a Cochabamba tout d'abord pour le sommet de la terre et surtout car on a beaucoup vadrouillé entre le nord de l'agrentine et notre arrivée en Bolivie, ca nous a permis de nous habituer un peu au pays.

Nous avons participé au sommet de la terre (nom officiel: sommet des peuples sur le changement climatique et les droits de la terre mère). Ca nous semble important de rappeler le nom officiel car ce fut un sommet des peuples. Contrairement a Copenhague ou nos chers dirigeants se sont retrouvés entre eux pour n'arriver à rien et où le peuple (sauvageons et terroristes) était parqué en dehors des discussions et décisions. Ici c'était bien une réunion des peuples. Il y avait dix sept groupes de travail ouverts à toute personne désireuse de s'y investir et chacun pouvait participer au sommet et venir (sauf un militant des FARC je crois qui a été arrêté a la frontière, lu dans le journal j'ai pas tout compris!!!). Il y avait des gens du monde entier, militants et représentants d'organisations ou simples citoyens comme nous.

Dimanche on est allé à une manifestation organisée pour commémorer les 10 ans de la guerre de l'eau ou le peuple bolivien s'est battu pour bouter hors de Bolivie une multinationale californienne qui exploitait l'eau et pratiquait des prix exorbitants offrant un service assez discriminatoire. Ca ressemblait aux fêtes de chez nous des stands ou chaque communauté présentait son mode de fonctionnement une scène avec des spectacles et des stands de bouffe (il manquait juste une buvette).

Le mardi, jour d'inauguration, donc, après trois heures de queue pour obtenir notre badge nous donnant accès au site nous nous sommes dirigés vers l'université de Tuquipaya ou avaient lieu la plupart des conférences, ateliers, et animations diverses. Nous avons raté l'inauguration qui a été déplacée au dernier moment au stade de Tiquipaya pour cause de surpeuplement annoncé.. On regrette de ne pas avoir été a la cérémonie traditionnelle de respect et dévotion à la pachamama qui a été faite lors de l'inauguration, On regrette un peu moins la sortie malheureuse d'Evo Morales (président de l'état plurinational de Bolivie) disant que le fait de manger des poulets aux hormones et du maïs transgénique rendait chauve et pédé (on nous l'a rapporté mais ca a marqué les Boliviens qui mangent beaucoup de poulets) on pense qu'il aurait pu trouver d'autres arguments moins simplistes, moins discriminatoires et surtout plus vrais (y doit pas faire bon être homo en Bolivie, au niveau respet des différences de chacun y'a encore du boulot).

On a pu assister à une conférence de "Via campesina" (une organisation paysanne internationale) et entendre les interventions de paysans mexicains, indonésiens et boliviens sur la situation dans leurs pays respectifs et les luttes à mener (souvent contre les entreprises transnationales et les états qui les soutiennent sur des thèmes comme les OGM, le développement des grandes cultures, gourmandes en pesticides au détriment des cultures vivrières, comme c'est bizarre...: L'indonésien par exemple revendiquait que les plantations de palmiers à huile ne devaient pas être considéré comme de la fôret (y'en a qui osent vraiment argumenter qu'ils plantent des forêts quand ils détruisent tout pour planter leurs palmiers à fric?)

Un grand nombre d'association et d'entreprises présentaient leurs activités sur des stands. A peu près tous les corps de l'armée bolivienne étaient présents. Bon; que l'armée ait une démarche écologique; après tout ca peut être pas mal mais on est restés un peu sceptiques quand même. Pour les nantais qui connaissent peut-être, Bolivia inti aussi était présente et on a pu gouter les gateaux cuits au four solaire. Les télécoms, les futurs exploitants du lithium; avec qui on a eu un petit débat sur l'intérêt écologique de la voiture éléctrique qui permettrait de justifier quelques centrales nucléaires de plus. Une autre des contradictions de notre grand défenseur de la Pachamama (j'ai nommé Evo) il n'hésitera pas à exploiter le lithium qui se trouve sous les salars d'uyuni (une merveille de la planète!! et oui entre la pachamama et son son peuple si pauvre, le coeur d'Evo balance)

Nous n'avons pas participé aux ateliers car c'était un peu difficile pour Hoel. Mais nous avons été à une conférence ou des experts expliquaient les négociations climatiques et une autre sur les l'alimentation et la nature sous le réchauffement climatique à laquelle devait participer José bové mais le volcan islandais clouant les avions au sol, José n'a pas pu participer au réchauffement de la planète en venant en avion en Bolivie. C'était assez intéressant même si Hoel s'embettait un peu et que l'on ne comprenait pas tout, les intervenants parlant soit en espagnol soit en anglais.

Puis vint la cérémonie de clotûre dans le stade de Cochabamba bien rempli, sous un soleil de plomb. Encore une fois c'était ouvert à tous sans distinction (a peine une peite fouille). En premier lieu venait le spectacle, groupes de musique et danseurs des quatres coins de la Bolivie en costume traditionnels. L'ambiance était chaude, les drapeaux de tous les pays d'Amérique du sud flottaient dans l'arène. Les officiels ont été accueillis assez histériquement (surtout Chavez: la folie et bien sûr Morales). Bien sur on a eu droit aux discours Il y eu d'abord des représentants de quelques pays (allemand, américain et une indonésienne) puis deux personnes ont lu les conclusions des groupes de travail

Ensuite ce sont les politiques qui se sont exprimés, le vice président cubain, un ancien guerillero sandiniste du Nicaragua ami d'Ortega qui ont tous parlé de la révolution socialiste en marche en Amérique du sud et rappelé la mémoire du Che (histoire de se faire acclamer!). Puis Chavez a fait son disours (bref , qu'il avait dit, seulement 40 min). Il nous a parlé de la santé de celui qu'ils appellent le grand-père de la révolution: Fidel Castro. De la révolution démocratique en Bolivie et de ce que faisait Morales. Bref il a rapidement oublié que le thème du jour c'était quand même le climat et s'est adonné à son hobby favori: le socialisme. C'est un orateur impressionnant et quand il parle c'est quand même un peu plus enthousiasmant que Fraçois Hollande ou Martine. Puis est venu le tour d'Evo Morales qui a dit qu'il allait présenter les conclusions de ce sommet à Cancun au prochain sommet de la terre (type Copenhague) et que si les pays développés ne voulaient rien entendre il intenterait une action à la cour internationale de justice pour fair entendre la voix des peuples. Puis étant donné qu'il est en campagne il a parlé de ses résultats notamment qu'il a pu rétablir un équilibre budgétaire (ce qui n'était pas arrivé en Bolivie depuis 1940) en nationalisant les hydrocarbures.

Pour conclure on a l'impression que ce sommet était essentiel car il va bien falloir que l'humanité essaie de sauver sa peau et essaie de s'adapter aux changements à venir. Ce qui est important c'est que ce sont des citoyens qui se mettent a réfléchir et agir. En effet on peut douter (suite au fiasco de Copenhague) de la motivation de nos dirigeants a agir sur le long terme. Ce qui est revenu dans les discours de Morales et Chavez c'est que c'est le capitalisme qui est la cause du réchauffement de la planète. On n'est pas complètement hostile a cette idée même si ce n'est pas si simple que ça. La vision capitaliste du monde (qui était aussi celle du monde communiste a l'époque) qui vise a exploiter la nature (et les humains qui ne sont que des animaux qui en font partie) comme on presse une orange sans se soucier de ce qui peut arriver après est sans doute une des choses à changer pour arriver a contenir le réchauffement de la planète. C'est peut être pour ca que les dirigeants des pays soit disant dévelopés qui adhèrent tous a cette idéologie ont du mal a agir ensemble et a évoluer. Ils est peut être temps d'en changer ( de dirigeants et surtout d'idéologie)?

Voilà pour le sommet. Désolé pour ceux que ça n'intéresse pas mais il nous semblait important d'en faire une retranscription. Pour info, il y a eu si peu d'information avant le sommet en Europe que notre blog était référencé en 4ème ou 5ème position dans google!! Quelle n'a pas été notre surprise en cherchant des infos de nous trouver nous!!! On est célèbre maintenant (hum!!)

Sinon pour l'actualité nous sommes actuellement à Sucre où les journées s'écoulent paisiblement après la folie de Cochabamba. L'heure est à la lecture, aux jeux, ainsi qu'à la confection de supères compotes et autres petits plats à l'ombre d'un bougainvillier (qui ferait déprimé le notre!!) dans la cour intérieur de notre auberge, la plus belle, la plus propre et la moins chère depuis le début de notre voyage alors pour reprendre les mots de notre amie Laetitia "que viva Bolivia".

Gros bisous à tous on pense à vous et n'hésiter pas à nous faire par de vos réflexions


Publié à 23:37, le 28/04/2010,
Mots clefs :


petit coucou de Tanguy

11:35, 30/04/2010 .. Publié par Anonyme
Salut la familia,
je suis toujours avec attention votre périple et je me disais que vous pourriez appeller éric lange dans son émission "allo la planète" (il rappelle), surtout si vous le faites n'oubliez pas de nous prévenir. Le numéro est +33 1 45 24 7000, l'émission se passe de 23h à 1h chez nous ça doit correspondre à la fin d après-midi pour vous, par SMS il faut envoyer PLANETE au 62030. Si vous avez intenet, vous pourrez écouter l'émission pour voir de ce qu'il en retourne.
Bises à tous les trois.
Tanguy

Commentaire sans titre

14:10, 30/04/2010 .. Publié par Lucie
Je sais pas comment vous avez réussi à comprendre tout ça, en français déjà je sais pas si j'aurais tout suivi!

J'ai bien eu votre mail, si vous retrouvez les touches du clavier on est preneur pour des news toutes fraîches!

A+++


bonjour la petite famille

17:26, 9/05/2010 .. Publié par christiane gourdon
nous suivons avec plaisir le périple des passionnés de l'avenir de notre Terre-Mère.Quelle immersion pour le bambino!!Bonne route

merci...

22:59, 17/05/2010 .. Publié par Katell
...encore pour ce partage ! effectivement, ici, à part le nuage de cendres qui a fait plus de bruit qu'une crise humanitaire en bloquant les avions, pas grand chose ! Alors c'est un double bonheur que de suivre vos aventures.
plein de bises à vous 3
à bientôt
(c'est quand même dommage qu'il n'y avait pas de buvette...)

{ Page précédente } { Page 18 sur 40 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques


Derniers articles

Machu Picchu: les images
fin de voyage
Séjour à Cusco
Sans titre
Sans titre

Sites favoris

NOS ARCHIVES PHOTOS (celles qui ne sont plus sur le blog)

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email