l'aventure en famille

traversée de Buenos Aires

 

Mardi dernier, dernier soir a BA on a été manger chez Marianna et Roberto, un trajet interminable en collectivo (bus) pour aller jusqu'à Quilmes. Surtout qu'on arrivait de Tigre extrémité nord de Buenos Aires, trois quarts d'heure de train. Puis le collectivo pour aller à Quilmes au moins une heure dans les fauourgs de la capitale. Ca nous a permis de voir un peu à quoi ressemblait la banlieue de BA presque d'un bout à l'autre (faut pas exagerer c'est tellement immense).

On a vu les quartiers plutot rupins vers Tigre, type pravillon individuels bien propre mais ou les maisons ne sont pas pour autant  entourrées de murs. En se rapprochant de Buenos Aires on a commencé a voir des tours plus ou moins décrépies, plantées assez près les unes des autres (c'est sympa on a jamais l'impression de manger seul on voit toujours les voisins ). Ensuite ya tout un quartier de parcs et de terrains de rugby,de tennis,hippodrome, etc, puis plus on se rapproche de retiro (la gare et le terminal des bus) on voit les quartiers de misère construits un peu en dur et avec ce que les gens trouvent. Marianna nous expliquait bien les quartiers pauvres et dangereux. Après être descendus du train on a traversé en bus  le quartier des affaires avec des beaux buildings tous neufs en verre IBM, BNP, etc ils sont tous la... puis le centre et la place de mai. Avec les immeubles historiques, la casa rosada siege du gouvernement. La suite du voyage s'est fait a travers le dédale des rues toutes a angle droit avec des immeubles, historiques aussi, mais bien souvent défraichis qui abritent des petits commerces au rez de chaussée. Plus on avancait plus la hauteur des immeubles diminuait, plus on voyait apparaitres d'églises dont les devantures se différenciaent assez peu des magasins sauf qu'on on voyait bien que le produit vendu était pas le meme, églises baptistes de toutes sortes un peu racolleuses, avec les saints du premier au dernier jour et Jesus qui nous aime tous. On a vu aussi apparaître ce qu'on avait pas encore vu ici :des hypermarchés carrefours. Ils ambitionnent peut etre pour l'Argentine ce  qu'ils l'ont si bien fait en France c'est a dire détruire les commerces de centre ville. il va leur falloir de la motivation car ici car c'est pas les petits commerces qui manquent, Il y a toujours un kiosque ouvert pour vendre tout ce qu'il faut et le centre regorge de magasins spécialisés souvent regroupés par quartier. Enfin la France devait ressembler à ca avant que Leclerc et ses copains ne fassent le vide autour d'eux. Ca c'est pour la parenthèse en colère faites en ce que vous voulez moi ca me fait plaisir de l'écrire. Bref je m'égare; On a passé une super soirée, merci encore a Marianna et Roberto pour leur accueil.

Le lendemain on est partis a la Boca, toujours avec nos guides, Les parents de Roberto habitent la Boca. C'est un quartier très populaire et tres touristique aussi (enfin pas tout il ya des endroits ou sur les guides ya pas marqué le nom des rues, juste: endroit réputé dangereux pour les touristes). En fait c'est le quartier ou arrivaient les immigrants surtout italiens a la fin du XIXeme. Ils avaient pour habitude de peindre leur maison avec les restes de peintures de bateaux et surtout de les construire en tole ondulée (pas que le toit les murs aussi) ce qui fait de maisons de toutes les couleurs vraiement jolies. Une autre particularité dans le logement c'est aussi des immeubles collectifs dont je me rappelle plus le nom ou l'entrée est soit une porte cochere soit une porte dérobée mais bien souvent elle ouvre sur un dédale d'escaliers, de portes d'apartements ou de pièces ou vivent plusieurs familles. La boca c'est la quartier de carlos gardel et du tango il y avait plain de danseurs de tango dans les rues, de musiciens, un marché artisanal (il y en a partout a BA) tous ces gens sont bien sur la pour gagner leur vie allez pas croire qu'ils dansent le tango dans la rue pour le plaisir. Il y a aussi le stade de l'équipe BOCA juniors (la bombonera) ou maradonna a fait ses classes. après le bain de tourisme on a été dans un parc profiter de la soirée et se mettre un peu al'ombre. Hoel a pu apprendre a lancer du maïs aux pigeons (il a meme pas mangé le maïs) et il s'est éclaté a jouer dans le sable; c'était un moment tout simple mais super car c'etait un endroit très populaire et agréable avec plein de familles.


Publié à 14:52, le 28/02/2010, Buenos Aires
Mots clefs :


premiers jours en Argentine

Ola everybody

Après quelques jours bien agréables passés à Paris chez Elise où nous avons profité de Menilmontant et Belleville. Nous avons fait un saut, le temps d'une soirée chez Julia, Juan et Gaïa. Juste le temps de parler de l'Argentine surtout, mais aussi de nous, des enfants etc... Gaïa a beaucoup poussé, c'est une magnifique petite fille aux grands yeux curieux de la vie. D'ailleurs Hoel n'a pas résisté à son charme et a passé sa soirée à lui faire des bisous. Nous sommes repartis le carnet d'adresse chargé d'espoir de  rencontres. Enfin après des aurevoirs émouvants avec Elise (et oui "ch'ti fillou" (alias petit filleul) aura bien grandit quand elle le reverra!!), nous sommes montés dans l'avion direction l'aventure.

Hoel s'est bien amusé à Roissy, il s'est fait plein de copines (comme d'habitude!!). Mais le voyage a été, lui, un peu plus laborieux. Rémi a commencé à se sentir mal en montant dans l'avion fièvre et grosse fatigue et ça a duré deux jours; Maintenant ça va mieux.

Bref il y avait beaucoup de bébés dans l'avion, peu de place et beaucoup de bruit alors la nuit a été dure. Mais bon on a réussi a dormir un peu quand même à trois sur deux sièges.

Nous avons débarqué lundi matin, pris un taxi et rapidement trouvé un hôtel: Cher, moche et pas sympa, mais bon nous avions un toit pour la première nuit. Dés le lendemain, nous nous sommes mis en quête de l'auberge de jeunesse que nous avions repéré sur le guide. Nous y sommes depuis  deux jours. C'est très sympa, très conviviale, cela permet d'échanger les expériences avec d'autres voyageurs  c'est pratique pour les nouveaux venus que nous sommes.

Sinon, nous avons juste eu le temps de faire une petite balade dans la ville car bébé est malade depuis hier alors on resté cool a l'auberge. Sans doute une tourista, mais pour se rassurer nous allons au docteur tout à l'heure.

Bon je vous laisse car Hoel vient de se réveillé de sa sieste alors pour nous la pause est terminée

Bises on vous tient au courant.

Isa


Publié à 16:37, le 18/02/2010, Buenos Aires
Mots clefs :


Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques


Derniers articles

Machu Picchu: les images
fin de voyage
Séjour à Cusco
Sans titre
Sans titre

Sites favoris

NOS ARCHIVES PHOTOS (celles qui ne sont plus sur le blog)

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email