l'aventure en famille

Coucou,

 Un petit mot pour transmettre à ceux que cela interesserait, l'adresse du site des crèches (celui de l'asso en France)

http://www.crechedarequipa.com/

j'aurais vraiment aimé vous en parler un peu mais je n'ai pas beaucoup de temps, et je n'aurais fait que paraphraser le contenu du site alors rdv sur le site



Publié à 19:55, le 3/07/2010,
Mots clefs :


 

Salut


Après 2 semaines passées avec les enfants et le personnel des crèches de Lara à Arequipa, nous revoilà sur la route vers le canyon de Colca pour voir des condors.


Ces deux semaines ont été d'une grande richesse au niveau de l'échange (entre autre d'un certain nombre de maladies: angine et rhume pour Hoel et Isa qui étaient avec les bébés, doublé d'une énorme tourista pour Isa qui pourtant est contre le cumule!!!) Hoel s'est bien plus avec les enfants, mais il ne fallait pas que maman soit trop loin. Il a encore un peu progresser au niveau de la langue et a bien rigolé avec ses copains. Isa a appris a langer et emmaillotter les bébés (merveilleux l'emmaillottage!!!! et oui!!!). Remi s'est occupé des plus grands, a pris en charge quelques séances de sports (balle aux prisonniers, éperviers, passe à dix, les classiques quoi!!!! et oui il n'avait pas eu le temps de fotocopier le bouquin de Manu sur les jeux coopératifs) il a aussi aidé en classe et pour l'occasion a réappris à faire des divisions.


Notre départ a donné lieu a un petit toast; au risque d'être redondant, encore une fois, les aurevoirs ont été émouvants. Nous avons été très émus et honorés de rencontré Susanna (pour son attachement à quelqu'un à qui nous sommes aussi très attachés.en France.... au bon entendeur) mais regrettons de ne pas avoir eu le temps de la connaître mieux. Nous avons aussi pu petit à petit appréhender la vie de ces familles, de leurs difficultés et de la précarité de la vie parfois.


Dans les temps libres, nous sommes allé à la rencontre de la superbe ville d'Arequipa à la riche architecture coloniale et avons été emerveillés par le couvent de Santa Catalina ou la Plaza de armas. Le climat nous a aussi bien réconforté, après l'altiplano, ici du chaud, du vert et des rivières qui nous font rêver un peu à notre Bretagne verdoyante (et la Vendée aussi!!!) que nous serons ravis de retrouver.

 Nous sommes aussi allés voir l'océan pacifique a Moliendo ( qui est loin d'être pacifique, les vagues et rouleaux sont énormes.) sur la route on a pu rencontrer les flics péruviens qui ne sortent que la nuit. Un gendarme nous a arrëté pour nous dire que Remi n'avait pas sa ceinture, normal il était arrêté!!! isa était derrière avec 40 de fièvre, merci l'angine. Ensuite croyant Rémi seul, il nous a affirmé que nos feux stop ne fonctionnaient pas (là on s'est pas laissé berner, merci les histoires africaines de Jean!!!). Bon, là Isa est sortie de sa tannière furieuse que ce c.. la dérange elle et ses 40 de fièvre. Elle est allée voir avec monsieur le gendarme qui avait pris les clignotants pour les feux stop, alors on lui a montré lue les clignotants fonctionait et quand on mettait le gauche il disait que le droit marchait pas et vis et versa. Bref il commençait vraiment à nous pomper l'air celui là. Hoel commençait a s'angoisser, alors là Isa a commencer à lui dire qu'il faisait peur à son fils et que ça ne lui plaisait pas du tout!!! ensuite il nous a encore cherché des noises quelques minutes et comme il a vu qu'on prenait pas, il nous a demandé une contribution volonaire pour les enfants pauvres. Alors là il aurait jamais dû dire ça, il s'est fait incendié propre et net (c'était la fièvre!!!) Bref, il a été habillé pour l'hiver, et on est reparti soulagés, ah, comme ça fait du bien d'incendier un flic. Ca arrive pas souvent en France!!

Nous sommes aujourd'hui à un mois de notre retour, il reste encore beaucoup de merveilles à découvrir parmi lesquelles le machu-Pichu et Cuzco. Alors rdv pour de nouvelles aventures.



Publié à 18:19, le 3/07/2010,
Mots clefs :


 

Un petit PS perso: Ca y est voici enfin l'album photo spécial pour ma Clarinette (et pour les autres aussi) qui, je le sais, suit de près nos aventures grâce à son papa et sa maman alors je te fais plein de gros bisous ma chérie, j'ai hâte que tu me racontes l'école et tout et tout



Publié à 16:48, le 19/06/2010,
Mots clefs :


Arequipa

 

Ca y est nous revoilà.


Après bien des difficultés nous voici enfin à Arequipa. Pour résumer, nous sommes restés 3 jours chez le mécanicien de Juliaca près de Puno. Résultat, là aussi nous avons découvert toute la famille. Le moteur a été démonté et remonté de A à Z. Nous repartons donc l'esprit plus léger de quelques dollars!! Mais finalement bien moins que ce qui avait été annoncé au début. Mauricio (le mécano) nous a certainement fait un sacré prix d'ami sur la main d'oeuvre. En partant, nous avons échangé nos adresses. Il rêve qu'un de ses enfants aille faire ses études en France. Alors en échange de son aide au Pérou et surtout parce que ça nous fait plaisir, nous nous sommes volontier engagés à fournir la nôtre si l'un de ses enfants venait en France. Quand en disutant avec sa fille, qui fait des études d'infirmière, Rémi a expliqué qu'en France, on en manquait, il fallait être là pour voir le regard brillant du père qui rêve d'un avenir meilleur pour ses enfants. Très émouvant.

 Enfin pour continuer dans nos aventures, alors que nous aurions pu prendre la route jeudi, il se trouve qu'il y avait une grève dans la région. Tout le monde nous a déconseillé de voyager ce jour-là. Les manifestations pouvant dégénérer dangeureusement et assez rapidement (surtout face aux gringos que nous sommes). Nous avons donc suivi les conseils avisés des locaux et sommes partis ce matin à 5h. Hoel qui aurait dû dormir encore un peu était en pleine forme, la grosse patate. Heureux sans doute de reprendre la route.


Sinon pour revenir aux étapes précédentes, nous avons passés quelques jours à la Paz, nous y avons visité le musée d'art contemporain qui nous a littéralement enchanté. Et comme pour 20 bolivianos de plus on pouvait prendre des photos vous aurez le droit à un aperçu de ce qui nous a le plus plu. Dans la foulée, nous sommes allé faire le marché du Prado du dimanche matin. Là, à côté des artisans, tout le long du grand boulevard (fermé à la circulation le dimanche matin) une ludothèque géante, un rêve d'animateur/rice) Alors, là aussi, on a pris des photos car on sait que vous êtes nombreux à être concerné par ce genre d'évennement. Nous avons flâné dans les vieux quartiers et par hasard sommes tombé sur la porte d'une maison où était peinte une oeuvre qui ressemblait étrangement à celles du peintre Médina que nous avions découvert un peu avant au musée (el maestro comme disait le mec du musée). Un peu intrigué nous avons tourné un moment autour, finalement le voisin qui rentrait chez lui, nous confirme que c'est bien "la maison d'un peintre, un vieux monsieur et qu'on peut sonner il est très gentil". On a pas osé, le complexe de l'ignorant sans doute.


Pour la vie quotidienne, nous avons trouvé à La Paz du Nutella (ça parait rien pour vous qui n'avez qu'à faire deux pas pour trouver un super U, mais, wahou, youpi tralala, pour nous c'était trop la fête) une découverte pour Hoel et sans aucun doute le début d'une grande histoire d'Amour. Dans la foulée, il a aussi découvert le "cacaya" (traduction de chocolat pour nous, personnes civilisées douées de parole!! ) Bref un vrai bonheur les magasins de la capitale, on y trouve toutes les cochonneries européennes. Sinon, pour l'anecdote, nous nous sommes perdu 2h entières dans La Paz pour trouver une librairie qui venait de recevoir un lot de bouquin en français conseillée par l'Alliance française . Résultat; "la vie devant soi" de Romain Gary, un vrai délice et une nuit dehors, enfin dans la rue. Et oui, le temps de retrouver le parking clos (dans lesquels nous dormons quand nous sommes dans les grandes villes) et bah... il était fermé. Alors mise en action du "plan B", on a dormi dans le quartier des ambassades (repéré avant). Bourré de flics qui veillent toute la nuit, et d'un calme étonnant pour la capitale. On a dormi sur nos deux oreilles.


Nous avons finalement mis le cap sur Copacabana avec un petit détour par le site archéologique de Tiwanaco. Vestige d'une civilisation pré-inca.


Alors que nous devions ne faire que passer à Copacabana; petite ville au bord de l'immense lac Titicaca, nous y avons passé trois jours car il manquait un papier (encore un!!!) pour passer la frontière. Bon finallement on s'est fait une raison, on a fait du pédalo et du bateau pour visiter l'Isla d'el sol : l'île sacrée de la culture inca car c'est là que serait né le soleil!! Quand on voit la pureté d'un coucher de soleil sur le lac (jamais vu le disque se dessiner aussi parfaitement), et pile dans l'axe de l'île on comprend tout de suite pourquoi là et pas à pétaouchnok . Nous y avons aussi fait une belle rencontre "la famille Matton" Gilles, Natacha les parents, Alex et Théo les enfants et Dadi (la maman de Natacha en visite dans le home sweet home roulant de ses enfants) Une famille qui a tout vendu, maison et tout pour s'acheter un camping-car et silloner les routes du monde. Depuis un an et demi le coeur y est toujours et sans date de retour


( www.mattonlesvoiles.net )!!


Alors pleins de discussions, d'échanges autour de pâtes aux Cenovis (une grande découverte ça aussi) ou encore de truite à la Plancha (hum!!) dans les petits boui-boui du port.


Après presque 3 mois sans l'ombre d'une goutte d'eau, sans l'ombre d'un arbre ou d'un brin d'herbe verte, la végétation luxuriante de l'isla d'el sol et cet immense poumon qu'est le lac ont quand même été un régal.


Et voilà, la deuxième phase de notre voyage se termine avec la Bolivie que nous avons adoré. Mais pas son administration! Que personne ne vienne maintenant critiquer la nôtre, d'administration qui en comparaison est hyper performante ou qu'il essaie d'abord d'acheter une voiture en Bolivie. Na!


Bref, pour le pays qui a le plus faible PIB d'Amérique du Sud, nous n'avons que très rarement vu la misère. On a même cherché les bidonvilles autour de la Paz et on a pas trouvé, alors on est peut-être des quiches mais quand même. Bref comme quoi le PIB hein! Vous voyez ce qu'on en pense.


Nous découvrons maintenant le Pérou qui fait figure de pays développé au regard de son voisin. Précisons tout de même que nous n'avons pas du tout visité la jungle bolivienne qui a un climat plus clément et par conséquent dévellopé une petite industtrie agro-alimentaire ainsi que petrolière et gazière par exemple.


Nous commencerons par une halte à Arequipa de 3 semaines dans les crèches où les grands seconderont de leur mieux le personnel tandis qu'Hoel sera intégré au groupe d'enfants de son âge. Première expérience collective pour notre grand garçon (et oui en ce moment Hoel grandit aussi vite qu'une flêche)


Suite au prochain épisode.



Publié à 14:54, le 19/06/2010, Arequipa
Mots clefs :


Les galeres

Salut
Nous venons aux nouvelles, pour que personne ne s'inquiete.
Il se trouve que nous avons attendu un papier qu'il manquait pour passer la frontiere avec le combi: 2 jours et demi a Copacabana. Nous sommes finalement arrives au Perou hier apres midi. Nous etions hier soir a Puno ou nous avons dormi. Ce matin, heureux de pouvoir enfin appeler les creches d'Ariquipa (ou nous devons faire un  volontariat de trois semaine) pour leurs dire que nous arrivions mercredi matin ( apres quand meme 10 jours de retard sur le programme), nous avons contacte Marita. Si nous avions trouve internet ce matin nous vous aurions ecrit que tout allais bien et tout et tout: Mais voila, 30 km apres Puno, le combi est tombe en panne, au milieu de nulle part, nous avons finalement reussi a faire les 10 km qui nous separaient de Juliaca. Nous avons eu peur de casser le moteur. Finalement le mecanicien nous a dit que nous avions casses le vilbrequin (je crois? un truc comme ca) enfin une piece principale du moteur. Resultat nous sommes bloques jusqu'a demain soir a Juliaca.
Bref, jusqu'ici on avait pas eu trop de galeres, mais la, on les cumule. Enfin comme on se dit, tant que c'est materiel et que nous sommes tous les trois en bonne sante, ce n'est pas si grave. Il faut bien relativiser non? En plus nous avons notre petit rayon de soleil qui s'evertue a nous faire rigoler quand nous sommes un peu tendus. Une equipe de choque quoi!
Alors comme nous avons profiter de notre attente a Copacabana sur les bords du lac Titicaca ( c'est pas le pire pour poirauter!!!) Nous essayerons aussi de profiter de cette halte forcee pour arriver en pleine forme aux creches.
Sinon nous vous raconterons plus tard (quand on aura l'esprit plus libre!!)  notre passage a La Paz ainsi que Copacabana.
des gros bisous a tous


Publié à 21:56, le 15/06/2010,
Mots clefs :


{ Page précédente } { Page 2 sur 8 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Mes albums

La carte des lieux visités



Rubriques


Derniers articles

Machu Picchu: les images
fin de voyage
Séjour à Cusco
Sans titre
Sans titre

Sites favoris

NOS ARCHIVES PHOTOS (celles qui ne sont plus sur le blog)

Amis


Newsletter

Saisissez votre adresse email